L’emailing, la notion de “bounce” et de responsabilité.

L’emailing est un procédé d’envois de mail généralement utilisé par les entreprises. Il consiste à envoyer un ou plusieurs mails instantanément à un nombre considérable de destinataires. Ce procédé peut être utilisé à des fins publicitaires, pour transmettre des informations essentielles. Il est surtout utilisé en marketing pour la prospection, pour fidéliser des clients et pour diffuser des actualités. Plusieurs logiciels sont utilisés pour créer et gérer les emailings. Cependant, il arrive que des erreurs se produisent au cours de la transmission des emailings : les “bounces”.

Que sont donc les bounces ?

Les bounces sont des messages d’erreur que les serveurs des domaines destinataires génèrent en réponse à la réception d’un mail. Ces messages d’erreur surviennent lorsqu’un destinataire est momentanément ou définitivement inaccessible. On parle de soft bounce dans le cas d’une indisponibilité temporaire et de hard bounce lorsque l’indisponibilité est définitive. Puisque le nombre de destinataire peut atteindre des dizaines de millions, il est important, pour avoir une bonne réputation, de gérer l’emailing de manière à ne plus envoyer de messages aux adresses inexistantes.

Comment entretenir sa réputation ?

La réputation d’une institution réside dans la manière dont elle gère les bounces : le taux de bounce. Une entreprise qui continue par exemple d’envoyer des emails à des adresses inaccessibles verra sa réputation se dégrader, puisque la seule explication plausible à cet état de chose est que l’institution n’accorde pas une grande importance à ses contacts. Ils pourraient d’ailleurs être classifiés de spam par les destinataires de ces messages.

Le gestionnaire d’emailing peut donc être paramétré de manière à supprimer les destinataires inexistants et à renvoyer une, deux ou trois fois au plus à ceux qui sont temporairement indisponibles. Ces derniers pourraient avoir une boîte de réception pleine ou pourraient encore être en train de mener des activités de maintenance de leur réseau.